À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Dernières nouvelles

Communiqué

PREMIÈRES RÉACTIONS PUBLIQUES DE UGO LAPOINTE

field_soustitre[0]['view']; ?>

AVIS AUX MÉDIAS – CONFÉRENCE DE PRESSE

Montréal, le mardi 26 avril 2011 — Les représentants des médias sont invités à une conférence de presse au cours de laquelle Ugo Lapointe réagira pour la première fois publiquement concernant la poursuite qu’intente la compagnie Pétrolia contre le journal Le Soleil et lui-même pour un article paru dans le journal Le Soleil, édition du 3 décembre 2010. À cette occasion, Ugo Lapointe sera accompagné d’autres personnalités et organismes connus au Québec dans le dossier des poursuites bâillons.

Date : Mercredi 27 avril 2011
Heure : 10 h 30
Lieu : Centre Saint-Pierre (salle 203)
1212, rue Panet, Montréal

C’est d’ailleurs cette semaine que Pétrolia, Le Soleil et Ugo Lapointe devront comparaître pour la première fois devant la Cour supérieure du Québec. L’audition des parties est prévue au Palais de Justice de Québec vendredi matin, le 29 avril 2011.

-30-

Pour information :

Communiqué

58 millions de $ qui coûteront cher… en vies humaines

field_soustitre[0]['view']; ?>

Québec, le jeudi 14 avril 2011 — « Ce sont 58 millions de $ qui coûteront cher en vies humaines », dénonce la coalition Québec meilleure mine ! à la suite de l’annonce faite hier par le ministre Clément Gignac d’autoriser une garantie de prêts pour la relance de la mine Jeffrey à Asbestos. « Non seulement le soutien du gouvernement coutera cher aux contribuables québécois, mais ce sont surtout des centaines, voire des milliers, de vies humaines qui seront directement affectées par l’amiante du Québec. C’est un triste jour pour le Québec et nous n’avons pas de quoi être fier de cette décision », déclare la coalition. Environ 125 millions de personnes sont exposées à l’amiante dans le monde et 90 000 en meurent chaque année.

Utilisation « sécuritaire » de l’amiante : une fumisterie

Communiqué

Loi sur les mines contestée devant les tribunaux : Québec meilleure mine appuie la Nation algonquine Mitchikanibikok Inik

MONTRÉAL, le 16 janvier 2020 – La Coalition Québec meilleure mine appuie la Nation algonquine Mitchikanibikok Inik qui annonce aujourd’hui contester la Loi sur les mines du Québec devant les tribunaux.

« C’est une onde de choc pour tous ceux qui suivent de près l’actualité minière. La décision du tribunal aura des conséquences majeures pour l’industrie et pour l’ensemble des Nations autochtones au Québec et au Canada », insiste Ugo Lapointe, coporte-parole de la Coalition Québec meilleure mine et coordonnateur à MiningWatch Canda.

Un principe du 19e siècle

Communiqué

Lettre ouverte: Oui à l’électrification des transports, mais pas en minant nos terres, notre air et notre eau

field_soustitre[0]['view']; ?>

M. Legault, alors que vous annonciez cette semaine reconduire les subventions aux voitures électriques, nous vous lançons un cri du cœur afin que l’exploitation minière et les millions de tonnes de déchets miniers qu’elle génère pour la fabrication de ces voitures ne se fasse pas en sacrifiant nos terres, notre air et notre eau.

Nous sommes de simples citoyens, propriétaires, villégiateurs et commerçants de la région de Saint-Michel-des-Saints qui, depuis deux ans, vivent un cauchemar face à la venue possible d’une immense mine à ciel ouvert de la compagnie Nouveau Monde Graphite – laquelle vise le marché des voitures électriques.

Si elle est autorisée, cette fosse de plus de 2,7 km de longueur et 240 m de profondeur deviendrait la plus grande mine à ciel ouvert du sud du Québec.

Elle pourrait engouffrer sans problème l’équivalent de cinq édifices de la Place Ville Marie à Montréal.

Communiqué

Poursuite de 96M$ de la minière Canada Carbon: La municipalité dépose une requête à la Cour d’appel du Québec pour faire déclarer la poursuite abusive

field_soustitre[0]['view']; ?>

https://grenvillesurlarouge.com/gslr-en-nouvelles/avis-public/#communiques

Grenville-sur-la-Rouge, le vendredi 30 novembre 2018 – La municipalité demandera à la Cour d’appel du Québec la permission de contester la décision d’un tribunal inférieur qui a conclu, le 9 novembre dernier, qu’il était prématuré à ce stade de déclarer que la poursuite de 96 millions de Canada Carbon est une poursuite-bâillon.

La municipalité demande à nouveau au tribunal de rejeter cette poursuite sans précédent au Québec sur la base des articles 51 et suivants du Code de procédure civile du Québec, lesquels incluent des mesures pour contrer les poursuites dites bâillons.

Syndiquer le contenu