À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Dernières nouvelles

Communiqué

Grande marche « Gabriel-Commanda » à Val d’Or : La Coalition Québec meilleure mine joint la marche

Val d’Or, jeudi 23 mars 2017. La Coalition Québec meilleure mine, le Regroupement vigilance mines de l’Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT), l’Action boréale de l’Abitibi-Témiscamingue (ABAT) et d’autres organismes membres de la Coalition joignent la marche « Gabriel-Commanda » aujourd’hui à Val d’Or. Cette marche annuelle vise à lutter contre la discrimination, notamment envers les peuples autochtones.

« Cette année, la Coalition marche auprès de la Nation Algonquine du Lac Barrière et de l’ensemble des Nations autochtones de la région et du Québec qui luttent pour défendre leurs droits, incluant les droits d’être consultés et de décider sur les choix de développement de leurs territoires ancestraux », explique Ugo Lapointe, coporte-parole de la Coalition Québec meilleure mine et coordonnateur à MiningWatch.

Communiqué

La tension monte à Malartic: Sûreté du Québec et gouvernement pressés d’agir

LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE DU QUÉBEC

LETTRE OUVERTE (16 MARS 2017)

Monsieur le premier ministre Couillard,

Les citoyens de la zone sud de Malartic exigent que vous, le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux, et le ministre de l’environnement David Heurtel, preniez d’urgence en main la gestion du conflit de Canadian Malartic opposant la minière et les citoyens. Ce conflit perdure depuis des années et prend des dimensions sociales et légales sans précédents. Nous craignons pour la sécurité des citoyens et des signalements ont été déposé le 15 mars à la Sûreté du Québec concernant des menaces de violence.

Cette grave situation qui divise la communauté de Malartic est le fruit d’un manque d’encadrement et d’années de négligence des autorités publiques qui refusent de mettre leurs culottes pour faire respecter les lois et les normes. La minière et la Ville de Malartic, de par leurs actions, ajoutent de l’huile sur le feu.

Communiqué

Audiences en Cour supérieure du Québec: Demande d'injonction visant la mine d'or Canadian Malartic

Invitation des médias

Val d’Or, 10 mars 2017. Les représentants des médias sont invités aux audiences publiques de la demande en injonction interlocutoire qui vise la mine Canadian Malartic, la plus grande mine à ciel ouvert au Canada située en milieu habité. Les audiences publiques débuteront lundi, 13 mars, au palais de justice de Val-d’Or, à compter de 9h00. Pour l’occasion, des représentants du Comité citoyens de la zone sud de Malartic seront présents pour répondre aux questions des médias. Des représentants du ministère de l’Environnement et de la Coalition Québec meilleure mine devraient également être présents. C’est le bureau d’avocats Trudel Jonhston Lespérance (TJL) qui représente les citoyens.

Quand : Lundi 13 mars 2017, 9h00am
Où : Palais de justice de Val d’Or
Quoi : Audiences publiques de la demande en injonction visant la minière Canadian Malartic
Qui : Représentants du Comité de citoyens de la zone sud de Malartic, du ministère de l’Environnement et de la Coalition Québec mine.

Communiqué

Alors qu’une minière poursuit Québec, plus de 2000 citoyens appuient la Nation Algonquine du Lac Barrière

Mots-clés:

Source: Nation Algonquine du Lac Barrière

Québec, jeudi 16 février 2017. Alors que la minière Copper One entame des procédures judiciaires contre Québec, plus de 2000 citoyens ont signé une pétition qui a été présentée ce matin à l’Assemblée nationale du Québec en appui à la Nation Algonquine du Lac Barrière. La pétition, déposée officiellement par la députée Manon Massé, appelle le gouvernement du Québec à suspendre les activités minières et à mettre en œuvre une entente de cogestion des ressources renouvelables sur l’ensemble du territoire ancestral de la Nation Algonquine du Lac Barrière.

Communiqué

L’acceptabilité sociale et les audiences publiques : Quels sont les enjeux ?

Regroupement Vigilance Mine de l’Abitibi-Témiscamingue

Belcourt, jeudi le 2 février 2017. Le Regroupement Vigilance Mine de l’Abitibi-Témiscamingue est très préoccupé par le dépôt des orientations du Ministre de l’énergie et des ressources naturelles (MERN) en matière d’acceptabilité sociale, ainsi que par l’annonce du projet de loi 102 qui pourrait modifier la portée des consultations citoyennes du Bureau des audiences publiques (BAPE).

La combinaison de ces dossiers pourra transformer significativement le pouvoir d’influence des citoyens. L’acceptabilité sociale est un concept flou sans balise juridique. Personne ne peut identifier des critères précis qui détermineraient si un projet est acceptable ou non. Il est donc impossible de contester légalement les décisions de développement de projet minier sous cet angle.

Syndiquer le contenu