À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Consultations parlementaires sur les mines

Communiqué

Appel aux députés pour faire du Québec un modèle

Pour diffusion immédiate

Québec, le 12 mai 2010 — La coalition Québec meilleure mine ! lance un appel aux députés de tous les partis et au ministre responsable Serge Simard pour qu’ils s’élèvent au-dessus de la partisannerie et des lobbys et qu’ils fassent du Québec un territoire modèle en terme de développement minier. La consultation parlementaire qui s’ouvre aujourd’hui à Québec doit permettre de faire une révision en profondeur de notre régime minier et aller bien au-delà du timide projet de loi 79 proposé par le gouvernement. Pour Ugo Lapointe, de la coalition, « Le Québec doit à la fois corriger les lacunes de l’encadrement actuel des mines, notamment en visant l’excellence en termes de redevances minières, de protection des citoyens, de protection de l’environnement et de développement responsable des gisements miniers. Il s’agit de ressources non renouvelables qui nécessitent une application plus rigoureuse des principes du développement durable ».

« On invite le ministre responsable, Serge Simard, à faire preuve d’ouverture et de vision en parrainant une loi dont tous les Québécois pourront être fiers. Ça fait longtemps qu’on attend une modification de la loi sur les mines, la dernière d’importance ayant eu lieu il y a plus de 20 ans. Beaucoup de choses ont changé depuis et plusieurs font le constat que des changements concrets sont nécessaires », explique Nicole Kirouac, avocate à la retraite et personne-ressource du Comité de vigilance de Malartic.

« Cette commission est l’occasion de remettre les pendules à l’heure et de ramener l’encadrement du secteur minier au 21e siècle. Les nombreux événements qui ont marqué le secteur minier au cours des dernières années nous rappellent que cette loi a besoin d’être restaurée jusque dans son cœur », insiste Henri Jacob, de l’Action boréale.

La coalition Québec meilleure mine ! veillera au grain lors de cette commission. « Nous suivrons avec attention les interventions des différents organismes. Nous souhaitons des changements qui permettront de mettre concrètement le Québec en peloton de tête des états aux niveaux du partage équitable des bénéfices, de la protection des citoyens et des collectivités, de la restauration environnementale des sites miniers et du développement responsable de nos gisements », affirme Christian Simard, de Nature Québec.

Plusieurs des membres de la coalition présenteront d’ailleurs des mémoires au cours de cette consultation parlementaire. « Ce seront autant d’occasions d’approfondir et d’exposer des problématiques réelles de l’encadrement actuel du secteur minier, tout en proposant des pistes de solutions concrètes », explique Ugo Lapointe.

La coalition présentera également un mémoire dans lequel elle identifiera cinq recommandations principales pour corriger les lacunes actuelles et projeter le Québec vers un développement responsable de ses ressources minérales.

On peut suivre les commentaires de la coalition sur son blogue et son site Twitter: http://loisurlesmines.wordpress.com/ et http://twitter.com/quebecmines/.

-30-

Pour information :

* Ugo Lapointe, 514.708.0134 begin_of_the_skype_highlighting              514.708.0134      end_of_the_skype_highlighting ulapointe_quebecmeilleuremine@yahoo.com
* Christian Simard, 418.931.1131, christian.simard@naturequebec.org
* Henri Jacob, 819.738.5261, info@actionboreale.org

________________

La coalition Québec meilleure mine ! a vu le jour au printemps 2008 et est aujourd’hui constituée de plus d’une quinzaine d’organismes représentant plusieurs milliers de membres au Québec. La coalition s’est donnée pour mission de revoir la façon dont on encadre et développe le secteur minier au Québec, dans le but de promouvoir de meilleures pratiques aux plans social et environnemental. La coalition juge essentiel d’engager et de maintenir un dialogue constructif avec les différents intervenants du secteur minier québécois, le gouvernement du Québec, de même qu’avec les communautés et les citoyens qui sont directement affectés.

Les membres actuels de la coalition : Action boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT) - Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) - Coalition de l’ouest du Québec contre l’exploitation de l’uranium (COQEU) - Comité vigilance Malartic (projet minier Osisko) - Conseil central de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) en Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec - Écojustice - Forum de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM - MiningWatch Canada - Mouvement Vert Mauricie - Nature Québec - Professionnels de la santé pour la survie mondiale - Regroupement pour la surveillance du nucléaire - Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) - Sept-Îles sans uranium - Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ) - Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec) - Tous nouveaux membres sont les bienvenus.