À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

INVITATION 13 DÉCEMBRE - Rassemblement citoyen en solidarité avec Grenville-sur-la-Rouge pour dénoncer la poursuite abusive de 96 millions de la minière Canada Carbon

Communiqué

IMG_3221(1)(1).jpg

Montréal, 12 décembre 2018. Alors que la municipalité de de Grenville-sur-la-Rouge demandera demain à la Cour d’appel du Québec d’en appeler de la décision d’un tribunal inférieur afin de faire déclarer abusive la poursuite de 96 millions de la minière Canada Carbon, une large coalition d’organismes citoyens et de la société civile du Québec tiendra un rassemblement de solidarité ce jeudi 13 décembre, de 8h30am à 9h30am, en soutien à la petite municipalité de 2800 âmes.

Quand : Jeudi, 13 décembre 2018, 8h30am à 9h30am
Où : Devant la Cour d’appel du Québec, 100 rue Notre-Dame Est, Montréal
Quoi : Rassemblement de solidarité en soutien à la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge
Qui : Groupe citoyen SOS Grenville-sur-la-Rouge (SOS GSLR),
Coalition pour que le Québec ait meilleure mine,
Eau Secours,
MiningWatch Canada,
et bien d’autres…

La somme de 96 millions de dollars – sans précédent au Québec – représente 16 fois le budget annuel de cette petite municipalité des Basses-Laurentides, située dans les bassins versants des rivières Rouge, Calumet et Outaouais.

Rappelons que la minière Canada Carbon propose l'exploitation d'une mine de graphite à ciel ouvert de près de 1km de longueur en plein cœur d’une zone sensible, où la municipalité privilégie depuis plus de 20 ans le développement de la villégiature, du récréotourisme et de l'agroforesterie, de même que la préservation du patrimoine bâti et du paysage. La minière vise le marché du nucléaire et, une fois fermée, laisserait derrière des milliers de tonnes de déchets miniers à sécuriser. La minière refuse de soumettre son projet à l’évaluation du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement du Québec. Le nouveau conseil municipal, élu avec une forte majorité en novembre 2017, s’oppose au projet.

La Fédération Québécoise des municipalités du Québec et une quarantaine d’organismes de la société civile du Québec appuient la municipalité dans ses démarches https://tinyurl.com/AppuisGSLR.

Voir la lettre ouverte de SOS Grenville-sur-la-Rouge au Premier ministre ici : https://tinyurl.com/GSLRLaPresse20181114.

Pour la requête déposée à la Cour d’appel du Québec : https://tinyurl.com/GSLRRequeteAppel, et celle initiale ici : https://tinyurl.com/GSLRRequetePoursuiteAbusive, et la décision précédente :
https://tinyurl.com/GSLRDecisionCSQ20181109.

Pour d’autres informations : https://sosgslr.ca et http://gslr.ca/bulletin-municipal/. Pour des photos (crédit SOS GSLR): https://tinyurl.com/GSLRPhotos. Pour faire un don : https://solidaritegslr.ca/.

2018-11-23-GSLR-RequeteAppel-PoursuiteAbusive.pdf 2018-11-09-GSLR-JugementCourSuperieureQc.pdf 2018-09-12-GSLR-Requete-PoursuiteAbusive.pdf