À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Il n’y a pas que des Montréalais qui s’inquiètent des impacts de la « Formule E » !

Communiqué

Communiqué de la COPH: Projet de mine de graphite à Saint-Michel-Des-Saints

Rencontre d'information publique le 19 août 2017

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Montréal, 28 juillet 2017. Alors que la toute première édition de la « Formule E » s’ouvre à Montréal ce week-end, des citoyens de Saint-Michel-Des-Saints souhaitent attirer l’attention du public sur les problèmes grandissants au Québec associés à l’exploitation minière des matériaux nécessaires aux nouvelles piles électriques de ces voitures, notamment le graphite.

« On ne peut pas être contre la vertu! Nous nous réjouissons de l’expansion des modes de transport électriques, beaucoup moins polluant sur le plan des gaz à effet de serre. Mais encore faut-il que l’exploitation minière nécessaire à la fabrication des piles électriques soit faite de façon propre et responsable, ce qui est encore loin d’être le cas, même au Québec! » insiste May Dagher, membre de la Coalition des opposants à un projet minier en Haute Matawinie (COPH).

La COPH, qui regroupe des centaines de citoyens, propriétaires, villégiateurs et commerçants du secteur de Saint-Michel-Des-Saints, au nord de Montréal, s’oppose à l’exploitation d’une immense mine à ciel ouvert de graphite située juste en amont de la municipalité et à l’intérieur du bassin versant du Parc régional du Lac Taureau. C’est la compagnie Nouveau Monde Graphite qui est propriétaire du projet.

Beaucoup de citoyens s’opposent notamment au dépôt de quelque 60 millions de tonnes de déchets miniers qui contiennent plusieurs substances toxiques pour l’environnement et les nombreux cours d’eau environnants. Ils craignent également les impacts négatifs du projet sur la réputation et la vocation récréotouristique et de villégiature du secteur. Le projet est collé sur le Parc national du Mont-Tremblant et juste en amont du Parc régional du Lac Taureau. Ce dernier est décrit comme « un lieu exceptionnel de villégiature » et « l’un des plus grands plans d’eau à proximité de Montréal ». Le bruit, la poussière et les dynamitages miniers sont d’autres préoccupations importantes.

Rencontre d’information publique le 19 août à Saint-Michel-Des-Saints

La COPH invite la population et les médias à une rencontre d’information publique qui aura lieu le samedi, 19 août 2017, à la salle J-M Bellerose, 140 rue St-Jacques, à Saint-Michel-Des-Saints (voir affiche jointe). Pour l’occasion, M. Éric Desaulniers, président et CEO de la compagnie Nouveau Monde Graphite fera une mise à jour sur le projet minier. Sa présentation sera suivie des conférenciers M. Ugo Lapointe, de MiningWatch Canada et de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine, de même que de Me Philppe Trudel, avocat exerçant en litige d’intérêt public, en recours collectif et en droit de l’environnement (du bureau Trudel Johnston Lespérance).

Pétition en ligne : https://tinyurl.com/y7sjcgxd
Pour plus d’information : http://pourlavraienaturedestmichel.ddns.net/ & https://tinyurl.com/y9f8rry8
May Dagher, membre de la COPH, pourlavraienaturedestmichel@gmail.com, 438-820-5800