À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Grande marche « Gabriel-Commanda » à Val d’Or : La Coalition Québec meilleure mine joint la marche

Communiqué

Val d’Or, jeudi 23 mars 2017. La Coalition Québec meilleure mine, le Regroupement vigilance mines de l’Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT), l’Action boréale de l’Abitibi-Témiscamingue (ABAT) et d’autres organismes membres de la Coalition joignent la marche « Gabriel-Commanda » aujourd’hui à Val d’Or. Cette marche annuelle vise à lutter contre la discrimination, notamment envers les peuples autochtones.

« Cette année, la Coalition marche auprès de la Nation Algonquine du Lac Barrière et de l’ensemble des Nations autochtones de la région et du Québec qui luttent pour défendre leurs droits, incluant les droits d’être consultés et de décider sur les choix de développement de leurs territoires ancestraux », explique Ugo Lapointe, coporte-parole de la Coalition Québec meilleure mine et coordonnateur à MiningWatch.

« La lutte à la discrimination passe aussi par une pleine reconnaissance des droits constitutionnels et internationaux des peuples autochtones en matière de consultation, d’accommodement et de consentement lorsque des lois ou des projets affectent leurs droits territoriaux. Malheureusement, il reste encore beaucoup de chemin à faire sur ce front », ajoute Marc Nantel, porte-parole du Regroupement vigilance mines de l’Abitibi-Témiscamingue.

Henri Jacob, président de l’action boréale de l’Abitibi-Témiscamingue et coporte-parole de la Coalition : « Il faut revoir certaines de nos lois québécoises, comme la Loi sur les mines, qui ne respectent pas du tout les droits constitutionnels autochtones. Malgré la réforme de la loi sur les mines en 2013, les communautés autochtones n’ont toujours aucun mot à dire avant que leurs territoires soient grevés de claims miniers, ou avant que des travaux d’exploration minière n’y soit entrepris. C’est carrément illégal selon l’avis de plusieurs experts et juristes ».

Des Nations Algonquines de la région ont porté ce même message lors d’une conférence de presse tenue à Val d’Or le 26 janvier dernier. Elles étaient notamment appuyées ce jour-là par l’interprétation des expert-juristes Jean Paul Lacasse et Sophie Thériault, de l’Université d’Ottawa (voir ici et ici). L’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador a adopté une résolution unanime le 1er février 2017 dénonçant la Loi sur les mines comme étant « inconstitutionnelle ». Les Premières Nations appelaient Québec à agir et à corriger la situation.

Pour information :
- Ugo Lapointe, coporte-parole de Québec meilleure mine et MiningWatch, cell.514-708-0134
- Marc Nantel, Regroupement vigilance sur les mines en Abitibi-Témiscamingue, 819-734-7981
- Henri Jacob, Action boréale de l’Abitibi-Témiscamingue, 819-738-5261

La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! a vu le jour au printemps 2008 et est aujourd’hui constituée d’une trentaine d’organismes membres représentant collectivement plus de 250 000 individus, partout au Québec. La coalition s’est donnée pour mission de revoir la façon dont on encadre et développe le secteur minier au Québec, dans le but de promouvoir de meilleures pratiques aux plans social, environnemental et économique. Site : www.quebecmeilleuremine.org

Les membres actuels de la coalition : Action boréale Abitibi-Témiscamingue (ABAT) ? Alternatives ? Artistes pour la Paix ? Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME) ? Association de protection de l’environnement des Hautes-Laurentides (APEHL) ? Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) ? Centrale des syndicats du Québec (CSQ) ? Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté ? Coalition de l’ouest du Québec contre l’exploitation de l’uranium (COQEU) ? Coalition Stop Uranium de Baie-des-Chaleurs ? Comité de vigilance de Malartic ? Conseil centrale CSN de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec ? Écojustice ? Eco-vigilance Baie-des-Chaleurs ? Environnement Vert Plus Baie-des-Chaleurs ? Fondation Rivières ? Forum de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM ? Groupe solidarité justice ? Les AmiEs de la Terre du Québec ? Justice transnationale extractive (JUSTE) ? MiningWatch Canada ? Minganie sans uranium ? Mouvement Vert Mauricie ? Nature Québec ? Professionnels de la santé pour la survie mondiale ? Regroupement citoyen pour la sauvegarde de la grande baie de Sept-Îles ? Regroupement pour la surveillance du nucléaire ? Regroupement vigilance sur les mines en Abitibi-Témiscamingue ? Réseau œcuménique justice et paix (ROJeP) ? Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) ? Sept-Îles sans uranium ? Société pour la nature et les parcs (SNAP-Québec) ? Société pour vaincre la pollution (SVP) ? Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ). Tous nouveaux membres bienvenus.