À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Mine a ciel ouvert Arnaud a Sept-Iles: plus de 300 personnes manifestent pour la sante et la transparence

Communiqué

Plus de 300 personnes sont venues à la manifestation du  7 septembre devant les bureaux de Mine Arnaud à Sept-Îles. Nous demandions d’abord que Mine Arnaud reconnaisse les impacts d’une mine à ciel ouvert sur la santé de la population, particulièrement pour les personnes vulnérables (environ 25% de la population selon la Direction de la santé publique). De plus, Mine Arnaud refuse de transmettre les sujets des études en cours depuis le BAPE, de même que les études elles-mêmes. La population est aussi venue manifester  son désaccord sur la manière avec laquelle le processus se déroule. Nous voulons que les impacts soient admis avec transparence par le promoteur afin que les citoyens aient réellement l’heure juste, en particulier pour la santé. L’acceptabilité sociale ne peut se faire sans transparence.

Avant de mettre à l’exécution des mesures d’atténuation, Mine Arnaud doit d’abord reconnaître ses impacts. Les seuils-santé et les critères de qualité de l’air doivent être respectés pour tous les citoyens de Sept-Îles. Nous ne savons toujours pas s’il y aura étude sur la baie de Sept-Îles, s’il y aura un Indice de Qualité de l’air, le tassement des sols sous la route 138, s’il y aura une usine pour traiter les effluents et la qualité de l’effluent final, ainsi que le suivi de tout autre avis que le BAPE ou la DSP a émis. Ces sujets sont négociés entre le ministère de l’Environnement et le promoteur, derrière des portes closes, sans que la population connaisse le réel projet sur son territoire. Ils seront inclus ou non dans le futur décret, ce qui est d’une extrême importance pour la suite des choses.

En conclusion, le rapport du BAPE a dit que le projet Mine Arnaud est non acceptable dans sa forme actuelle. La population est venue dire qu’il faut une réelle transparence de la part du promoteur et une connaissance (acceptation) des impacts sur la population et le territoire avant que le projet puisse aller de l’avant. On ne peut accepter un risque que l’on ne connait pas, ni laisser d’autres décider pour nous. Par la suite, la population pourra décider de manière éclairée, par voie de référendum. Les 3 groupes citoyens remercient toutes les personnes qui sont venues à la manifestation.

Louise Gagnon, Regroupement pour la Sauvegarde de la grande Baie de Sept-Îles
Denis Bouchard, Comité de défense de l'air et de l'eau de Sept-Iles
Karine Bond, Comité de citoyens du canton Arnaud