À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Mot-clé “eau”

Communiqué

Québec autorise la plus grande mine de graphite du continent, collée sur le Parc national du Mont-Tremblant

Montréal/Saint-Michel-des-Saints, 10 février 2021 – Une coalition d’élus, de citoyens et d’organismes regroupés sous la bannière de « Pour que le Québec ait meilleure mine! » dénonce la décision de Québec d’autoriser une méga mine à ciel ouvert en zone touristique, collée sur le Parc national du Mont-Tremblant et le Parc régional du Lac Taureau. Ils réagissent au décret d’autorisation de la mine de Nouveau Monde Graphite publié ce matin par Québec.

« Après l’analyse du décret, nous constatons que Québec a décidé de fermer les yeux sur plusieurs études manquantes concernant les risques de pollution de l’eau, la gestion de déchets acides et à l’impact de cette mine dans ce milieu hautement valorisé pour le tourisme », affirme Ugo Lapointe, porte-parole de la coalition et coordonnateur à MiningWatch Canada.

Communiqué

Avis juridique sur la mine du Lac Bloom : Québec a le pouvoir d’empêcher la destruction des lacs

Mardi, 17 novembre 2020. Alors que s’ouvrent aujourd'hui les audiences du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) portant sur le projet d’agrandissement de la mine Lac Bloom, les organismes Eau Secours, Fondation Rivières et Québec meilleure mine dévoilent une nouvelle étude et un avis juridique qui démontrent clairement que Québec a le pouvoir légal de refuser que soient transformés en poubelles à résidus miniers les 8 lacs ciblés par Champion Iron.

Contrairement à ce que prétend l’initiateur du projet, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) ainsi que le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) disposent de tous les pouvoirs légaux, en vertu de la Loi sur qualité de l’environnement et de la Loi sur les mines, pour interdire la destruction de milieux naturels et exiger des solutions de rechange.

Communiqué

Une mine de controverses pour l’eau et le tourisme : Bilan de la première partie du BAPE sur NMG

Montréal / Saint-Michel-des-Saints, 3 février 2020. Plus de 250 citoyens, villégiateurs et organismes ont participé la semaine dernière à la première partie du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le controversé projet minier de Nouveau Monde Graphite (NMG) à Saint-Michel-des-Saints. Ils en font aujourd’hui le bilan.

« Après trois jours de questionnement du BAPE, nous ne sommes pas du tout rassurés face aux risques majeurs que pose le projet pour l’eau et l’environnement, piliers de notre économie touristique. Beaucoup de questions demeurent sans réponse », affirme Gilles Cartier, président de l’Association pour la protection du Lac Taureau (APLT).

La villégiature et le tourisme : 300 millions de retombées

Communiqué

Millions de tonnes de déchets miniers à Saint-Michel-des-Saints: Des risques majeurs pour l’eau selon deux experts

Saint-Michel-des-Saints, 28 janvier 2020. La Coalition Québec Meilleure Mine et l’organisme MiningWatch Canada rendent publiques deux nouvelles études qui confirment des risques majeurs de contamination de l’eau du projet minier de Nouveau Monde Graphite (NMG) à Saint-Michel-des-Saints, dans Lanaudière. Les organismes déposeront ce soir les deux études au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), qui débute son enquête.

« Les constats des deux experts sont clairs : la méthode proposée pour l’enfouissement de millions de tonnes de déchets miniers n’est pas éprouvée. Ces déchets contiennent des tonnes d’acides et de métaux lourds qui posent des risques majeurs de contamination à court et à très long terme », affirme Ugo Lapointe, coporte-parole de la coalition et coordonnateur à MiningWatch Canada.

---2020-01-RapportKuipers-RisquesContaminationEau-Final.pdf---2020-01-RapportMarion-RisquesContaminationEau.pdf---2020-01-30-BAPEMatawinie-DiapositivesQuestionLapointe.pdf
Communiqué

BAPE pour le projet de Sayona Mining : Un citoyen met en demeure le ministre de l’environnement pour qu’il applique la loi

field_soustitre[0]['view']; ?>

Québec, mercredi 27 février 2019. Un citoyen de l’Abitibi-Témiscamingue met en demeure le ministre de l’environnement, M. Benoit Charette, afin que lui et son gouvernement appliquent la loi et déclenchent des consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour le projet minier Authier de la compagnie australienne Sayona Mining.

La mise en demeure fait suite aux récentes déclarations du ministre l’économie, M. Pierre Fitzgibbon, qui laisse entendre que son gouvernement tenterait d’accommoder la compagnie en autorisant son projet sans passer par le BAPE.

2019-02-26-MiseEnDemeure-MELCC.pdf
Syndiquer le contenu