À propos

La coalition a pour mission d'engager le Québec dans une réforme en profondeur de l'exploration et de l'exploitation de ses ressources minérales afin de permettre le développement futur du secteur tout en assurant une protection accrue de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens.

TwitterFacebookRSSRecevez nos nouvelles par courriel

Lisez le rapport

Donner plus en déboursant moins!

Objectif: 50 000 $

Campagne pour un Québec sans uranium:

L’amiante tue:
cessons d’être complices!

Non merci à une économie radioactive!

Dernières nouvelles

Communiqué

Acceptabilité sociale - La Coalition présente ses recommandations

Québec, le 22 mars 2016 - Dans son mémoire déposé aujourd'hui en Commission parlementaire sur l'acceptabilité sociale, la Coalition a rappelé les quatre grands principes qui doivent, selon ses membres, constituer un préalable à l'acceptabilité sociale et 12 recommandations afin d'en guider l'application.

Lire le mémoire complet

Quatre principes incontournables

Mémoire - Acceptabilité sociale - QMM.pdf
Communiqué

Stratégie minérale: remettre les droits des citoyens et de l’environnement au cœur de la stratégie

Québec, le 15 mars 2016 - La Coalition Québec meilleure mine réagit à la Vision stratégique du développement minier au Québec déposée aujourd'hui en appelant le gouvernement à en faire beaucoup plus pour la protection des droits des citoyens et de l'environnement, parents pauvres de la stratégie actuelle. Au-delà de la croissance de l'industrie, la Coalition insiste qu'il faut d'abord mieux encadrer les mines à ciel ouvert et ouvrir le débat sur la pertinence d'aller de l'avant ou non avec certaines filières minières. La Coalition souhaite également que Québec s’attaque à l’évasion fiscale dans le secteur minier, tout en s’assurant que les Québécois n’aient pas à payer les pots cassés des sites miniers abandonnés, évalués à plus de 1.2 milliards.

Pas de développement sans un meilleur encadrement

Communiqué

Trudeau doit renforcer la loi fédérale sur la sûreté nucléaire disent les écologistes

8 mars 2016 (Montréal) – À l’approche du 5e anniversaire du désastre de Fukushima, plus d’une dizaine de groupes environnementaux demandent au premier ministre Trudeau de renforcer la loi sur la sûreté nucléaire au Canada, en vue d’exposer les failles ayant mené à cette tragédie et les préoccupations d’intérêt public quant à l’indépendance de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN).

« Alors que d’autres pays ont accru l’indépendance et la transparence de leur organisme de réglementation nucléaire dans le sillage de Fukushima, le Canada, sous Harper, est allé dans le sens contraire. Il est temps que le Canada se ravise et affermisse sa législation en matière de sûreté nucléaire », déclara Shawn-Patrick Stensil, analyste principal des questions énergétiques chez Greenpeace Canada.

LETTRE OUVERTE À TRUDEAU_VERSION FINAL.pdf
Communiqué

Uranium : La Commission canadienne de sûreté nucléaire rappelée à l’ordre

Québec, le 2 mars 2016 - La Coalition pour que le Québec ait meilleure mine et MiningWatch Canada enjoignent la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) de cesser de faire des représentations qui s’apparentent davantage à du lobbyisme en faveur du nucléaire qu'à des interventions neutres et objectives, ce que lui commande pourtant son Code d’éthique et de déontologie, de même que la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaire.

La CCSN manque à son devoir de neutralité

Communiqué

Lettre ouverte - Ingérence fédérale dans le dossier de l'uranium

La Coalition pour que le Québec ait meilleure mine et ses partenaires protestent contre l'ingérence de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) dans le dossier de l'exploitation des mines d'uranium au Québec.

2016-02-09_Lettre_ouverte_comité_interministériel.pdf
Syndiquer le contenu